Home » Auckland nommée ville la plus vivable au monde, Wellington quatrième dans l’enquête Economist

Auckland nommée ville la plus vivable au monde, Wellington quatrième dans l’enquête Economist

by Nouvelles

Covid-19 a bouleversé le classement annuel de l’Economist Intelligence Unit (EIU) des villes les plus habitables, propulsant Auckland à la première place.

La ville la plus peuplée de Nouvelle-Zélande, abritant 1,7 million de Kiwis, a devancé les grands centres cosmopolites comme Tokyo et Vienne, championne du dernier scrutin en 2019.

Wellington a également monté en flèche la liste, avec “La petite capitale la plus cool du monde” au quatrième rang de la liste, publiée par l’Economist Intelligence Unit (EIU).

Alors qu’est-ce qu’Auckland a que les autres n’ont pas ?

Il s’avère que la question à laquelle le sondage répond est qu’est-ce qu’il n’a pas ?

La réponse : Covid.

D’autres villes ont vu leurs notes chuter alors que l’effet de la pandémie a considérablement réduit la qualité de vie de leurs résidents.

Les confinements imposés dans le monde ont fait baisser les scores des villes dans la catégorie “culture et environnement” de l’enquête.

Par exemple, Vienne s’est complètement effondrée du top 10, se classant 12e alors que les villes de Nouvelle-Zélande, d’Australie et du Japon ont obtenu les meilleurs résultats.

La capitale autrichienne était en tête de liste depuis 2018 et a été pendant des années au coude à coude avec Melbourne en tête de l’enquête sur 140 centres urbains.

Les confinements imposés dans le monde ont fait baisser les scores des villes dans la catégorie “culture et environnement” de l’enquête.

Les quatre autres catégories sont la stabilité, les soins de santé, l’éducation et les infrastructures.

L’élimination de Covid-19 par la Nouvelle-Zélande à l’intérieur de ses frontières grâce à des mesures de verrouillage aidée par son isolement géographique, a cependant donné un grand coup de pouce à ses villes.

See also  Twitter victime d’une panne mondiale, une enquête est en cours

“Le confinement strict de la Nouvelle-Zélande a permis à leur société de rouvrir et a permis aux citoyens de villes comme Auckland et Wellington de profiter d’un mode de vie qui ressemblait à la vie d’avant la pandémie”, a déclaré l’EIU dans un communiqué.

L’EIU ne rend généralement pas le classement complet public. La dernière fois qu’Auckland figurait dans le top 10, c’était en 2017, lorsqu’il était huitième, une position que Melbourne partageait avec Genève cette année. Vienne tombe à la 12e place.

Illustrant l’avantage de la Nouvelle-Zélande cette année, Wellington s’est classé quatrième derrière Osaka, qui a gagné deux places à la deuxième place, et Adélaïde, qui a devancé ses compatriotes Sydney et Melbourne à la troisième place de la 10e.

“La pandémie de Covid-19 a fait un lourd tribut à la qualité de vie mondiale”, a déclaré l’EIU.

“Les villes du monde entier sont maintenant beaucoup moins vivables qu’elles ne l’étaient avant le début de la pandémie, et nous avons vu que des régions comme l’Europe ont été particulièrement touchées.”

L’Union européenne a eu du mal à lancer sa campagne de vaccination et de nombreux États membres, dont l’Autriche, ont imposé plus de confinements qu’ils ne l’avaient espéré, nuisant aux scores de leurs villes en termes de «culture et d’environnement». Les quatre autres catégories évaluées sont la stabilité, les soins de santé, l’éducation et les infrastructures.

Alors Aucklanders, la prochaine fois que vous êtes assis dans la circulation, en attendant un bus qui ne se présente jamais ou en évitant les laveurs de vitres aux intersections, n’oubliez pas que vous n’avez pas si mal. – Rapports supplémentaires, RNZ

See also  La pénurie de vaccins contre la grippe et l'avancée du covid-19 font craindre une double vague en Europe

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.