Au moins huit alpinistes tués dans une expédition sud-coréenne

Illustration d'alpinistes au Népal. – Contenu Red Bull / SIPA

Les corps de huit personnes – quatre Sud-Coréens et quatre guides népalais – ont été retrouvés samedi parmi les débris de leur camp dans le massif du mont Gurja au Népal par une équipe de secours, mais les conditions météorologiques glaciales et instables ralentissent les recherches, a déclaré le porte-parole Sailesh Thapa police. Une neuvième personne a disparu, a-t-il ajouté.

L'hypothèse d'une tempête de neige

"Nous pensons que cela a été causé par une tempête de neige, car les arbres sont brisés et les tentes détruites. Même les corps des victimes sont éparpillés", a déclaré le chef de la police à l'AFP.

Un hélicoptère a pu atteindre le site et atterrir un peu au-dessus du camp, mais n'a pu récupérer aucun des corps.

"Tout a été emporté, les tentes se sont envolées. Il fait trop froid pour poursuivre les recherches", a déclaré le pilote Siddartha Gurung. Une mission de secours pourrait retourner sur les lieux dimanche si la météo le permet, a-t-il ajouté.

Wangchu Sherpa, de l'organisation Trekking Camp Nepal, qui a organisé l'expédition, a déclaré que l'alerte avait été donnée après 24 heures sans nouvelles des grimpeurs.

"Il n'y a eu aucun contact avec eux depuis hier, alors nous avons envoyé des gens d'un village et un hélicoptère pour les trouver", a-t-il déclaré.

Une expédition menée par un alpiniste sud-coréen aguerri

Les alpinistes sud-coréens et leurs guides népalais campent depuis début octobre au pied de ce sommet de 7 993 mètres, dans l’attente d’une clairière leur permettant de poursuivre leur ascension.

L'expédition était dirigée par l'alpiniste coréen expérimenté Kim Chang-ho, qui en 2013 a été le plus rapide à gravir les quatorze plus hauts sommets du monde sans l'aide d'appareils à oxygène supplémentaires.

Le permis de monter fait état de quatre alpinistes sud-coréens, mais un cinquième devait les rejoindre, selon le Trekking Camp Nepal qui tentait de savoir samedi s'il avait rejoint le camp de base au moment de la tempête.

Rarement escaladé, Gurja est situé à côté du Dhaulagiri, le septième sommet mondial fréquemment sujet à des avalanches, dans le massif d'Anapurna, à 200 km à l'ouest de Katmandou.

Une trentaine d'alpinistes ont vaincu la Gurja – contre plus de 8 000 pour l'Everest – sur les pentes desquelles sont morts quatre personnes depuis 1969, date de sa première ascension par une équipe japonaise.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.