Army of Thieves, un braquage plein de charme disponible sur Netflix

| |

Vous vous souvenez peut-être du film Armée des morts. Sorti l’été dernier sur Netflix, le cinéaste Zack Snyder y racontait comment un groupe de mercenaires se lançait dans une mission suicide alors que Las Vegas était décimée par une attaque de zombies. Le résultat était aussi gore qu’exubérant.

Snyder s’amusait à croiser tous les genres : l’horreur, évidemment, le film de casse, mais plus étrangement la comédie. Plus de six mois plus tard, voilà un préquel de ce film qui raconte l’histoire de Ludwig Dieter, le fameux perceur allemand qu’on découvre ici six ans avant les événements de Armée des morts .

Cet employé de banque un peu minable est passionné par le fonctionnement des coffres-forts et réalise des tutos YouTube pour apprendre à les ouvrir. Il est un jour contacté par un groupe mystérieux qui lui propose de braquer trois coffres mythiques.

Clins d’œil aux classiques

Vous l’aurez compris : Armée de voleurs n’a rien à voir, ni dans le ton ni dans l’esprit, avec Armée des morts. Pas une once d’horreur ici : le film relègue les zombies dans l’arrière-plan (ils apparaissent au loin, à la télé) pour se concentrer sur le film de
casse. L’œuvre multiplie les clins d’œil aux classiques du genre (Onze de l’océan, L’or se barre…) dans une mise en scène énergique joyeuse et indéniablement cool.

Mais le charme incontestable du projet tient à son héros : Dieter est un personnage aussi attachant que maladroit, parfaitement incarné par Matthias Schweighöfer. Son mélange d’espièglerie, de roublardise et d’ingénuité correspond assez bien à ce qu’est le film.

Un exercice de style malin, qui ne prétend pas réinventer le genre, mais plutôt se couler dans ses formules bien établies pour le plus grand plaisir des spectateurs. Mission accomplie !

Disponible sur Netflix, 2h07.

.

Previous

46 ans plus tard, le NDSU cherche des réponses à un mystérieux vol d’œuvres d’art

Crise des semi-conducteurs, Bosch investit 400 millions pour les puces

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.