Armée dans les rues, Uma Thurman dans la procession ... Dix choses vues lors des manifestations de "gilets jaunes"

Le quatrième grand jour de la mobilisation des "gilets jaunes" a été une nouvelle fois le théâtre de scènes fortes, samedi, partout en France. C'est ce que franceinfo a repéré ici et là. Rien à voir avec la semaine dernière. Bien que de nombreux incidents se soient produits dans de nombreuses villes, le samedi 8 décembre, la nouvelle mobilisation de "gilets jaunes" a été globalement beaucoup plus silencieuse. Cet acte IV a rassemblé 125 000 manifestants dans tout le pays, dont 10 000 rien qu'à Paris. Voici ce que Franceinfo a repéré ici et là. Armure dans les rues de Paris La journée a été placée sous très haute sécurité à Paris. C'est peu dire: très rarement utilisé en métropole, une dizaine de véhicules blindés ont été déployés dans les rues de la capitale. Ces imposantes machines bleues ont également été vues dans les rues de Marseille et de Bordeaux. Un véhicule blindé sur les Champs-Élysées à Paris, le 8 décembre 2018. (THOMAS SAMSON / AFP) Un homme avec les bras en l'air, touché par un ballon éclair. La scène s'est déroulée à Paris. Un homme aux bras en l'air a reçu une balle éclair de la police. Ils n'étaient cependant qu'à quelques mètres. Sur cette vidéo, nous voyons le manifestant se tordre de douleur.#Paris Un homme avec les bras en l'air reçoit un tir de balle éclair presque à bout portant. Dans le même temps, une grenade est envoyée à la presse mais elle est clairement identifiée.#GiletsJaunes # Champs Élysées # Acte4 #Insurrection # 8decembre2018 # 8decembre2018 pic.twitter.com/CKQWuzWb2U – Stéphanie Roy (@ Step_Roy_) 8 décembre 2018L'actrice Uma Thurman vue dans la procession. Ce n'était pas vraiment prévu dans le programme. L'actrice américaine Uma Thurman s'est glissée au milieu des "gilets jaunes" de Paris. Elle a même immortalisé le moment sur son compte Instagram. Mais l'héroïne de Kill Bill n'explique pas sa présence dans le cortège. Nous venons de comprendre qu'elle était là par hasard. Capture d'écran du compte Instagram de l'actrice américaine Uma Thurman, vue dans la procession de "gilets jaunes" à Paris, le 8 décembre 2018. (INSTAGRAM / FRANCEINFO) Enseignes voléesStarbucks, banques, magasins de luxe … Le samedi a été de nouveau le théâtre nombreux pillages à Paris et en province. Tout comme ce magasin de golf situé avenue Marceau, dans le 8ème arrondissement de la capitale. Les manifestants ont tenté de retenir les voyous. En vain, à croire ce tweet d'un journaliste de Paris Match.Pillage et distribution de clubs de golf, sans essence ni bâton. Beaucoup #GILETS_JAUNES essayez de raisonner avec eux. @Paris Match #Champs Élysées pic.twitter.com/fHSbeYggnA – Emilie Blachere (@EmilieBlachere) 8 décembre 2018 Même scène de désolation dans cette agence bancaire de Bordeaux.#GiletsJaunes banque dévastée @SO_Bordeaux pic.twitter.com/plRDx61b7u – Cottereau Fabien (@ fabcot33) 8 décembre 2018Masques à gaz confisqués Marteaux, masques à gaz, balles de pétanque, casques de sécurité, billes de peinture, extincteur … Ces objets ont été saisis par la police dans les coffres de plusieurs véhicules lors de contrôles effectués aux postes de péage en Ile-de-France. Sur les clichés, on peut également voir une batte de baseball, un couteau et des ballons. Ces photos proviennent de la préfecture de police, qui les a envoyées à plusieurs médias, dont Franceinfo.Gasques à gaz saisis par la préfecture de police de Paris, le 8 décembre 2018. (PRÉFECTURE DE LA POLICE DE PARIS) Joggeurs imperturbablesLes mesures de sécurité, quelles mesures de sécurité? Plusieurs passionnés de jogging ont profité des Champs-Elysées partiellement vides pour leur sortie sportive du samedi 8 décembre. Comme ce coureur prévisualisé sur les images capturées par BFMTV. C’est très vite que nous le voyons franchir les cordons de sécurité mis en place par la police. La scène a amusé les internautes. Et pendant ce temps, un mec prend ses aises sur les Champs-Élysées. Qui est-il ? Pourquoi le fait-il? Quels sont ses réseaux? pic.twitter.com/oq9l9XbqRc – Rémi Jacob (@remijacob) 8 décembre 2018Julien Coupat arrêté Parmi les centaines de personnes arrêtées dans tout le pays, il existe des visages connus. Et en particulier celui de Julien Coupat. Le chef du groupe d'extrême gauche appelé "Tarnac" a été arrêté dans la matinée à Paris, avant d'être placé sous la garde du responsable de "la participation à un groupe formé pour commettre des actes de violence ou dégradants". Julien Coupat arrive au tribunal de grande instance de Paris le deuxième jour du procès de Tarnac, le 14 mars 2018. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP) Frappe "jaune" de Marianne sur la place de la RépubliquePerché sur la statue de la Place de la République, un "gilet jaune" déployait devant la foule un détournement de "La liberté guidant le peuple", le tableau d'Eigene Delacroix. Vous remarquerez que Marianne porte les vêtements distinctifs des manifestants. La liberté guidant le peuple dans la ville de Yellow Vest # 8 décembre #MarchePourLeClimat pic.twitter.com/7LQyBLhcPA – Paulhet Jb (@Jibhet) 8 décembre 2018"Gilets jaunes" et marcheurs du climat côte à côte Depuis longtemps, la Marche mondiale pour le climat s'est déroulée comme prévu dans plus de 120 villes de France. Certaines routes n’ont été modifiées que pour "coller" à la mobilisation de "gilets jaunes". Par endroits, les deux processions ont même fini par ne faire qu'un. Comme à Lyon ou à Bordeaux. Les deux mouvements se rencontrent à Gambetta. #Bordeaux pic.twitter.com/rgGNz2gHXn – Aude Courtin (@AudeCourtin) 8 décembre 2018Des gendarmes au bar avec une scène comique "gilets jaunes" tweetés par un journaliste du Monde dans un bar situé près de la place de l'Étoile à Paris. Trois gendarmes entrent dans l'un des seuls bars (ouverts) ouverts près de l'étoile, "Beer Station", rempli de "gilets jaunes". "Oh, c'est le hooliganisme national", s'exclame l'un des manifestants. Les gendarmes sourient. Dans l'ombre de l'Arc de Triomphe, la tension est bel et bien tombée. Trois gendarmes entrent dans l'un des seuls – le seul? – des bars ouverts près de l'étoile, "Beer Station", remplis de gilets jaunes. "Oh, c'est le hooliganisme national", s'exclame l'un d'eux. Les gendarmes sourient. À l’ombre de l’Arc de Triomphe, la tension est retombée. pic.twitter.com/aV8fjnYMKW – Henri Seckel (@hseckel) 8 décembre 2018• ENQUÊTE. Pourquoi l'extrême droite a-t-elle adopté la cause des "gilets jaunes" >> à lire ici • Comment la mobilisation des "gilets jaunes" a placé Edouard Philippe sur la sellette >> à lire ici • Nous avons passé en revue les rumeurs relayées par "Fly Rider ", la star des" gilets jaunes "dont les vidéos sont imprimées sur Facebook >> à lire ici • POINT DE VUE. Emmanuel Macron et les "gilets jaunes": les raisons du dialogue impossible >> à lire ici à lire aussi

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.