Ariège: le décret de la mairie contre l'installation de guichets Linky suspendu par la justice - 15/09/2018

Publié le 15/09/2018 à 18:41, Mis à jour le 15/09/2018 à 18:59

Justice

L'installation des compteurs Linky reprendra à Capoulet-et-Junac./ Photo DDM illustration

Le conseil municipal de la petite commune ariégeoise de Capoulet-et-Junac est apparu le 5 septembre devant le tribunal administratif de Toulouse. Raison: il avait émis une ordonnance suspendant l’installation des compteurs Linky, en attendant de plus amples informations sur les risques potentiels pour la santé et les incendies.

La préfecture de l'Ariège et Enedis qui installe les guichets a contesté ce décret devant les tribunaux. Et ils ont gagné. Le décret municipal est suspendu et la mairie dispose de 15 jours pour se pourvoir en cassation.
"Fuzzy" répond
"Nous sommes une petite ville, nous n'avons pas les moyens car cela prendrait un avocat. Nous avons fait le maximum", réagit Christian Lacassin, maire de Capoulet-et-Junac. "Au niveau des réponses à nos questions, ils nous disent qu'il n'y a rien ou pas grand-chose en termes de risques pour la santé publique. Pour les incendies, car il y a beaucoup de compteurs à l'intérieur des maisons, la réponse est encore plus vague. Enedis & # 39 L'avocat a fait valoir que ce n'était pas plus risqué que les anciens compteurs », explique le conseiller municipal.
L'installation de nouveaux compteurs, déjà commencés avant la commande, pourra donc reprendre le plus rapidement possible.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.