Anglet à Neuville pour repartir de l’avant

On ne rencontre pas une équipe comme Poitiers toutes les semaines. Les Poitevins semblent, avec Libourne, les seuls à pouvoir rivaliser avec le Stade Bordelais, leader actuel du N3. Samedi dernier, le club de la Vienne a fait parler sa puissance physique en seconde période. Mais ce n’est pas la seule raison de son succès 3-1.

« On a regardé le match…

On ne rencontre pas une équipe comme Poitiers toutes les semaines. Les Poitevins semblent, avec Libourne, les seuls à pouvoir rivaliser avec le Stade Bordelais, leader actuel du N3. Samedi dernier, le club de la Vienne a fait parler sa puissance physique en seconde période. Mais ce n’est pas la seule raison de son succès 3-1.

« On a regardé le match à plusieurs reprises, indique Cédric Pardeilhan, et on a pu remarquer qu’on n’avait pas souvent été mis hors de portée. On prend encore des buts à la con (sic) parce qu’on fait des mauvais choix. C’est dommageable car ça ressemble à d’autres buts encaissés plus tôt dans le championnat. »

Les Genêts, après le nul à Bayonne juste avant Noël, n’ont donc pas démarré 2022 dans les meilleures conditions. « On donne quasiment les trois buts et on encaisse le deuxième sur l’un de nos temps forts. Je me répète mais c’est nous qui donnons le match », ajoute le technicien angloy, qui s’appuie aussi sur la bonne volonté de ses joueurs malgré un scénario contraire. « On n’a jamais rien lâché, on a proposé des choses mais on a aussi manqué de justesse. »

« Ils vont jouer le couteau sous la gorge »

Toujours est-il que cette défaite, la cinquième de la saison, colle Anglet en milieu de tableau avant une série de rencontres qui doit permettre aux Genêts de reprendre des couleurs. Après Neuville, les coéquipiers de Marc Fachan vont en effet aligner quatre réceptions sur les cinq prochaines rencontres, entre le 29 janvier et le 5 mars.

« Cela serait une bonne chose de prendre trois points à Neuville, note Cédric Pardeilhan. C’est une équipe en manque de points avec presque un impératif de succès pour son maintien. Ils vont jouer le couteau sous la gorge », se méfie quand même le coach, qui rappelle que tout le monde peut battre tout le monde dans ce championnat.

Neuville va enchaîner son troisième match de suite à domicile, les deux premiers s’étant soldés par deux défaites (contre Châtellerault et Cognac, deux autres formations en difficulté), qui ont plongé le club de la Vienne en queue du classement avec seulement un point d’avance sur la lanterne rouge Tartas. Ce qui ne doit pas inciter les joueurs basques à partir la fleur au fusil. Loin de là.

Aucun risque avec Lesec

« Il faut que l’on continue à vouloir refaire les mêmes choses, mais avec plus de justesse et de réalisme », résume le technicien angloy. Le classement actuel montre que les Genêts ont encore une grosse marge de progression, notamment avec quelques très jeunes joueurs au sein de l’effectif.

Ce week-end, Cédric Pardeilhan devra se passer des services de son gardien Guillaume Lesec, avec lequel le staff ne veut prendre aucun risque. « Si on insiste, sa blessure peut évoluer sur une vraie déchirure », explique-t-il. Lucas Laplace-Palette, qui est arrivé pendant la trêve, sera aligné sur la feuille de match, aux côtés de son grand frère Lilian.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT