Alpes-Maritimes: Estrosi abandonne les projecteurs à Ciotti

Il n'y aura pas de duel au sommet de la Fédération LR Alpes-Maritimes. Christian Estrosi, le maire de Nice a choisi de ne pas rechercher un nouveau mandat en tant que président. C'est son rival Eric Ciotti qui devrait en bénéficier. Le maire de Nice a annoncé sa décision dans un courriel adressé aux militants consultés par l’Agence France-Prese samedi.
"Si j'ai fait le choix, il y a un an, de ne pas participer à l'élection du président de notre mouvement (Laurent Wauquiez, Ed), ce n'est pas interférer aujourd'hui avec une élection lancée sur les provocations et qui alimente les divisions n'entendez pas participer », écrit Christian Estrosi, qui a présidé depuis 1998 la fédération locale de ce parti (RPR, UMP puis LR depuis 2016), après avoir déjà été président en première instance entre 1989 et 1993.
"Je veux me consacrer aux débats d'idées, pas aux guerres de dirigeants", a déclaré Estrosi, fondateur de son propre mouvement, La France Audacieuse, ajoutant qu'il "n'abandonne pas son soutien à sa famille politique". de la guerre du clocher ". Incidemment, il répète son "rejet du sectarisme", son "rejet du clanisme" et "surtout la réaffirmation d'une ligne insurmontable avec tous ceux qui s'approchent ou seraient ambigus du Front national d'hier ou du rassemblement national d'aujourd'hui".
Eric Ciotti parle d'un "acte de défi"
"Je regrette que @cestrosi refuse le débat que je lui ai proposé", a immédiatement réagi Éric Ciotti sur Twitter: "C'est un acte de méfiance vis-à-vis de sa famille politique et des militants qui lui ont tout donné".
Je le regrette @cestrosi refuse le débat que je lui ai proposé. C'est un acte de méfiance vis-à-vis de sa famille politique et de ses militants, qui lui ont tout donné, et que je veux maintenant rassembler en fidélité à nos valeurs – Eric Ciotti (@ECiotti) 15 septembre 2018

En politique, le courage doit toujours conduire à défendre ses convictions. Fuir le jugement des militants, c'est reconnaître qu'ils auraient lourdement sanctionné le rapprochement permanent avec Emmanuel #Macron– Eric Ciotti (@ECiotti) 15 septembre 2018
Candidat au poste depuis juillet, le député de Nice, Eric Ciotti, avait accusé fin août son ancien mentor d'être "le président officieux d'En marche" dans le département. "Il doit être candidat, il doit défendre sa ligne et nous verrons si c'est une majorité, je dis à Christian Estrosi de participer à ce débat", a ensuite lancé Eric Ciotti, lors du lancement officiel de sa campagne: "On ne peut pas être le président officiel des républicains et en même temps le président officieux d'En marche ".

Lire aussi. Alpes-Maritimes: entre Ciotti et Estrosi, la guerre

A cette occasion, Eric Ciotti a reçu le soutien d'un grand nombre d'élus de la RL des Alpes-Maritimes. La Fédération des Alpes-Maritimes LR est la troisième en France avec 7 000 membres en 2017, derrière Paris et les Hauts-de-Seine. La clôture des inscriptions à la présidence des fédérations départementales républicaines est fixée au 24 septembre. L'élection elle-même, en deux tours, est prévue pour les 13 et 14 octobre.

Lire aussi. Éric Ciotti accuse Christian Estrosi de "trahison politique"

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.