Allergies: station d'ambroisie, retour cette semaine!

Allergies: station d'ambroisie, retour cette semaine!

Avis aux personnes allergiques, Ambrosia est de retour avec une petite avance cette année. La plante, très allergisante et donc très surveillée, a fleuri dans au moins deux jardins botaniques différents à Nancy et à Lyon. Les prochaines semaines devraient donc voir la concentration de pollen augmenter de manière significative, jusqu'à un pic début août, selon le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

Qu'est-ce que l'ambroisie?

L'ambroisie est une plante envahissante nord-américaine dont le pollen provoque de fortes allergies. Introduit en Europe à la fin du XIXe siècle, Ambrosia artemisiifolia (aussi appelée «herbe à poux» au Canada) peut atteindre 2 mètres de haut et produit de petites fleurs pouvant causer des allergies.

Où est-ce trouvé?

A ce jour, l'ambroisie est présente en Europe centrale et méridionale et dans un grand quart du sud-est de la France, où des campagnes d'arrachage sont régulièrement organisées. Mais son éradication reste très difficile car il envahit les zones incultes autour des zones habitées (bords de route, friches, chantiers, parcelles agricoles, routes défrichées …) et se propage peu à peu sur l'ensemble du territoire. Il devrait même progressivement envahir toute l'Europe dans les décennies à venir, selon une étude publiée en 2015.

L'éditorial vous conseille

Une équipe de chercheurs français, britanniques et autrichiens a calculé que la concentration de pollen de l'ambroisie allait être multiplié par quatre d'ici 2050 en Europe. Une forte augmentation due, selon les chercheurs, au réchauffement climatique, qui favorise la croissance de la végétation.

Le Sud-Ouest n'est pas épargnécomme le montre cette carte de distribution d'ambroisie publiée par le Ministère de la Santé.

Sud Ouest

Crédit photo: Ministère de la Santé

Quels sont les risques?

Les symptômes causés par l'herbe à poux chez les personnes allergiques ressemblent généralement à ceux du rhume des foins – difficultés respiratoires, toux, essoufflement, asthme, rhinite, conjonctivite … – mais peuvent aussi s'accompagner dans certains cas d'urticaire, de démangeaison ou de prurit.

Ils provoquent un inconfort important ainsi que de la fatigue et du stress parfois pénalisants.

Allergie aux problèmes d'ambroisie 33 millions d'Européens et pourrait atteindre 77 millions d'ici 2050.

Comment se protéger?

Depuis l'année dernière, la France a renforcé ses mesures de lutte contre la propagation d'espèces végétales nuisibles, dont l'herbe à poux. Désormais, il est interdit d'introduire, de transporter, de vendre ou d'acheter ces espèces, mais aussi de les cultiver. En cas de violation, les contrevenants sont passibles d'une amende de 135 à 375 euros.

Néanmoins, pour limiter le risque d'exposition à l'herbe à poux, il vaut mieux éviter les zones les plus exposées, et régulièrement désherber son jardin ou des parcelles autour de sa maison. Il faut aussi éviter d'ouvrir ses fenêtres le matin ou pendant les jours venteux, les pollens se dispersant davantage entre l'aube et le midi.

À la maison, changer le linge de lit régulièrement et passer l'aspirateur sur les pièces peut éradiquer tout pollen apporté de l'extérieur. Enfin, se brosser les cheveux régulièrement pour se débarrasser du pollen qui y pend et se rincer le nez et les yeux avec une solution saline si l'inconfort persiste permet de passer un maximum de temps.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.