Nouvelles Du Monde

Alerte chaude : des urgences aux soins à domicile, voici les contre-mesures sanitaires

Alerte chaude : des urgences aux soins à domicile, voici les contre-mesures sanitaires

2024-06-20 21:45:29

Activation du « code chaleur », soit un parcours de soins préférentiel et différencié aux urgences ; renforcement du service médical d’urgence ; cliniques locales 7 jours sur 7 pendant 12 heures ; réactivation des Uscar (unités spécialisées régionales de continuité des soins) pour favoriser les soins à domicile contre les accès inappropriés aux urgences ; promotion de la campagne de communication du ministère. Telles sont les recommandations contenues dans une nouvelle circulaire pour faire face à l’urgence thermique qui, ces derniers jours, est redevenue alarmante, notamment dans certaines villes où il existe un risque d’atteindre les 40 degrés.

La circulaire vise avant tout à protéger les sujets fragiles

Les températures augmentent et le ministère de la Santé a décidé d’émettre une circulaire pour prévenir les effets de la canicule, adressée aux conseillers sanitaires des régions et des provinces autonomes. Dans le détail, les mesures sont nécessaires “pour mieux faire face aux effets sanitaires” de la chaleur “notamment pour les sujets vulnérables”, à commencer par les personnes âgées. La circulaire – signée par le directeur général de la prévention santé, Francesco Vaïa – appelle à “des actions organisationnelles qui renforcent les réponses ordinaires aux demandes de soins”. Le ministère de la Santé réactivera, entre autres, «le numéro d’utilité publique 1500 pour fournir des orientations et des informations aux citoyens» et mettra à disposition chaque jour, sur son site Internet, «les bulletins de canicule de 27 villes italiennes, des recommandations pour faire face avec l’urgence thermique”.

Lire aussi  One Health, la santé des êtres humains dépend aussi de la santé de la Planète

Un « code chaleur » aux urgences pour ceux qui souffrent d’un mal de chaleur

Parmi les contre-mesures anti-chaleur que les Régions sont invitées à appliquer, l’activation du code dit “chaleur” ou le développement d'”un parcours de soins préférentiels différenciés aux urgences” sont avant tout “fortement recommandés”. Pratiquement tous ceux qui présentent des signes et des symptômes causés par des maladies liées à des températures élevées, de gravité et d’intensité variables, se voient attribuer un code ad hoc lors du triage aux urgences afin d’être soignés à temps. Le code thermique avait déjà été testé l’année dernière. La circulaire recommande également « d’activer les cliniques locales sept jours sur sept », 12 heures par jour. Le “service médical d’urgence” doit également être renforcé, tandis que les “Uscars doivent être réactivés pour favoriser les soins à domicile et éviter les accès inappropriés aux urgences”. Il est également important de renforcer le plan de communication, “en promouvant la campagne préparée par le Ministère de la Santé et les autorités régionales, en lui donnant la plus grande diffusion possible”. 



#Alerte #chaude #des #urgences #aux #soins #domicile #voici #les #contremesures #sanitaires
1718937774

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT