Airbus et la RATP unissent leurs forces dans la mobilité aérienne urbaine

0
38

La Mobilité Aérienne Urbaine (UAM) est évidemment en hausse, au point de repenser largement les frontières de l'aviation. Airbus vient de signer un partenariat avec le groupe RATP lors de la deuxième édition du sommet Tech for Good, le mercredi 15 mai 2019 à Paris. Il doit lancer des études de faisabilité sur la mise en place de services UAM en région parisienne, avec l'intégration des véhicules ariens dans le réseau de transport urbain local. Preuve de l’importance symbolique de ce sujet, Catherine Guillouard (PDG du groupe RATP) et Guillaume Faury (Président-directeur général d’Airbus) ont signé cet accord en personne.

L’utilisation de véhicules électriques et autonomes – déjà explorée par Airbus à travers les projets Vahana et CityAirbus – sera au cœur des réflexions. L’objectif est de les intégrer efficacement dans les réseaux urbains existants, dans une perspective d’interconnexion et d’intermodalité des itinéraires. Les deux groupes ont pour objectif de fournir des services point à point aux voyageurs, répondant au concept de mobilit en tant que service (MaaS). Ils soulignent également l'importance d'offrir une offre lit matris et accessible au plus grand nombre .

Aujourd'hui, nous avons toutes les briques techniques, explique Guillaume Faury. Mais nous devons les harmoniser afin de les intégrer à la vie quotidienne sans remettre en cause notre priorité en matière de sécurité. La RATP est un acteur international majeur des solutions de mobilité urbaine. Sa connaissance de l'utilisateur, de ses besoins et des services associés en font le partenaire idéal pour Airbus.

Au-delà des ambitions

Si le le-de-France semble être au cœur de ce partenariat, Airbus et le groupe RATP n'hésitent pas à afficher des ambitions plus larges. Ils parlent ainsi de la mise en place d'un vaste écosystème de partenaires pertinents pour développer cette nouvelle offre de transport dans d'autres grandes villes du monde .

Malgré ces bonnes intentions, les deux partenaires se sont fait un devoir de poster des éléments sur le calendrier de ce partenariat ou les moyens qui lui seront consacrés. Cela peut être perçu comme un reflet d'un état de fait: malgré tout l'intérêt que certains portent à l'UAM, son développement reste largement conditionné par des facteurs exogènes.

Bien plus que la maturité des technologies, c'est l'évolution de la réglementation et l'acceptation par les populations – avec la certification des véhicules, le contrôle de l'air ou la pollution sonore – qui détermineront si ces nouvelles formes de mobilité intégreront ou pas dans les paysages urbains de demain.

(Tags AirTranslate) Airbus (t) RATP (t) Industrie et technologie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.