Agence flamande de santé : valeurs pfas trop élevées dans le corps des riverains 3M

| |

Plus de 90 pour cent des résidents interrogés de l’entreprise chimique 3M à Zwijndrecht, en Belgique, ont des valeurs de pfas excessivement élevées dans le corps. 59% de ces personnes risquent de tomber malades, selon un test sanguin de l’agence flamande Soins et santé.

Cet été, un scandale environnemental a éclaté en Belgique lorsque la substance pfos a été excavée lors de travaux routiers près de la zone industrielle près d’Anvers. Le Pfos appartient à la famille chimique des pfas et est nocif pour la santé car il ne peut pas être décomposé.

Le scandale a été une raison pour le gouvernement flamand de mener une enquête sur les valeurs pfas parmi les résidents locaux. Près de 800 personnes vivant à moins de 2 miles de 3M ont été interrogées. “Il est clair que l’exposition au pfos a une source et que cette source appartient à 3M”, déclare le ministre flamand de la Santé publique Beke.

Le gouvernement flamand exige que 3M fournisse des garanties que la santé des résidents locaux ne sera pas davantage mise en danger. Si l’entreprise ne peut fournir cette garantie dans les deux jours, l’usine devra fermer temporairement.

Des mesures sont nécessaires

“Le seau d’exposition est plein”, déclare Bart Bautmans de l’agence flamande de la santé. “Des mesures sont nécessaires pour arrêter les émissions de diverses sources dans l’environnement afin que la concentration dans le sang puisse diminuer.”

Il est conseillé aux résidents locaux de ne pas boire l’eau de leur propre puits ou de l’utiliser pour arroser les légumes. De plus, il est également déconseillé de manger des œufs de vos propres poules. Ces conseils sont particulièrement donnés aux personnes âgées, aux jeunes enfants et aux femmes enceintes. Les experts disent qu’il est difficile d’abaisser les valeurs de pfas car il ne peut pas être décomposé.

Zélande

Des inquiétudes ont également surgi en Zélande cet été, car les substances nocives y aboutissent également via l’Escaut. Selon les experts de Care and Health, leurs recherches en disent très peu sur les risques possibles en Zélande. Les recherches ont porté sur les substances pfas qui étaient stockées dans le sol, par exemple.

Selon les experts, la Zélande est trop éloignée pour être exposée à ces substances pfas spécifiques. Il est actuellement à l’étude dans quelle mesure les Zeelanders sont exposés à pfas dat entre aux Pays-Bas via l’Escaut.

Previous

Le prix de la bière pourrait lui aussi bientôt augmenter

Revue des Gardiens de la Galaxie (Xbox Series X) – Pour aller hardiment là où aucun jeu n’est allé auparavant

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.