nouvelles (1)

Newsletter

A vendre est une rare Ducati de 2002. Elle n’a même pas encore été déballée

Au début du millénaire, Ducati a vendu une moto limitée appelée MH900e. La série de deux mille pièces s’est vendue en 12 heures. Récemment, un spécimen est apparu dans une vente aux enchères d’intervention et il est intéressant de noter qu’il n’est pas encore déballé.

La Ducati MH900e a été présentée pour la première fois au public à l’Intermot de Munich en 1998 en tant que concept du designer Pierre Terblanche. En décembre 1999, il a été décidé de créer 2 000 machines.

Les ventes ont commencé une minute après minuit le Nouvel An 2000. Et sur Internet. Il s’agit de la première moto vendue exclusivement en ligne. Le prix était de 15 000 euros (quel que soit le pays d’origine du client) et le premier millier a été démonté en seulement 31 minutes. Plus tard, les ventes ont un peu ralenti, mais toutes les pièces ont disparu en 12 heures.

La Ducati MH900e est une moto qui allie production artisanale, design inspiré du passé et technologie moderne. L’acronyme « MH » rappelle un motard nommé Mike Hailwood, vainqueur du Tourist Trophy sur l’île de Man en 1978. De plus, sa moto a servi d’inspiration pour le look. Le chiffre « 900 » correspond à la cylindrée (en fait 904 centimètres cubes), qui est un Desmodue bicylindre refroidi par air réglé sur 75 ch à 8 000 tr/min et 76 Nm à 6 250 tr/min. Et le “e” minuscule à la fin signifie “évolution”.

La production manuelle n’a commencé qu’en décembre 2000, avec environ cinq motos produites quotidiennement. C’est l’une des raisons pour lesquelles la production a duré jusqu’en 2002. Une fois la moto terminée, elle a été livrée aux clients emballée dans un conteneur spécial.

Et cela nous amène au spécimen actuellement disponible via Internet enchères aux États-Unis d’Amérique. Comme nous l’indiquions en introduction, il s’agit d’une machine qui est encore, près de 20 ans après sa production, emballée dans la “boîte” d’origine.

Selon l’annonce, cette Ducati, apparemment avec le numéro de série 875, a été livrée à un concessionnaire de motos, où, pour une raison quelconque, elle est restée dans le transporteur de l’usine. La moto est donc emballée exactement comme elle a quitté l’usine de Bologne, en Italie. En plus de la boîte, l’emballage comprend également divers films de protection.

C’est un spectacle intéressant et nous aimerions honnêtement savoir dans quel état Ducati sera dans le transporteur après 20 ans, en particulier certaines parties de celui-ci. Et, bien sûr, nous nous demandons combien la machine rare finira par se vendre. Et si le futur propriétaire le déballe du tout …

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT