77% des Français veulent des moments de déconnexion

77% des Français veulent des moments de déconnexion

Orange vient de dévoiler les chiffres d'un observatoire mené avec OpinionWay, une société française d'enquêtes politiques et d'études marketing. Cette étude se concentre sur les usages du numérique en France par rapport à six autres pays. Il permet d'en apprendre un peu plus sur la relation des Français au numérique, et de le comparer avec celui d'autres pays, européens ou non. Les Français semblent donc peu attirés par les innovations technologiques en tant que telles mais affichent des pratiques numériques bien ancrées de toute façon. L'observatoire met également l'accent, dans 6 catégories, sur les différentes utilisations du numérique, catégorisées. Comment Orange et OpinionWay ont-ils mené cette étude? L'observatoire a été réalisé par téléphone, du 3 au 14 avril 2018. L'âge minimum a été fixé à 15 ans pour que l'opinion des plus jeunes soit prise en compte dans cette étude. Ainsi, 1007 personnes ont été interrogées en France. La moitié des citoyens ont participé à cette étude en Allemagne, 505 contre 500 en Espagne. Ensuite, un questionnaire auto-administré, réalisé en ligne, a également été réalisé du 17 mai au 6 juin 2018. Cette fois, l'échantillon analysé n'était plus représentatif de la population, mais des utilisateurs numériques. La société d'enquête a interrogé 5009 utilisateurs numériques en France, 1012 en Allemagne, 1006 au Royaume-Uni, 1088 en Espagne, 1007 aux États-Unis et en Chine et 1016 au Maroc. Un utilisateur numérique est défini comme suit: une personne ayant eu au moins 2 pratiques numériques sur les 64 testées. C'est dans un communiqué de presse daté du 23 juillet 2018 que l'opérateur Orange a annoncé la publication de cette étude. Quel est le rapport des Français sur le numérique selon l'Observatoire Orange? D'abord, l'étude apprend que 75% des Français ont au moins 2 pratiques numériques, ce qui en fait des utilisateurs numériques. Sur ce point, la France devance l'Allemagne et l'Espagne, qui affichent 72%, mais derrière le Royaume-Uni qui mène la course avec 90% des utilisateurs numériques. Cependant, il existe toujours une fracture en France entre les utilisateurs numériques et les utilisateurs non numériques. Une fracture numérique qui se manifeste par l'âge des utilisateurs L'étude a révélé que 36% des utilisateurs numériques sont des jeunes, alors qu'ils ne représentent pas seulement 30% de la population totale. Les personnes issues de catégories socioprofessionnelles aisées, représentant 27% de la population française, représentent 36% des utilisateurs numériques. Cela signifie que les seniors, comme les catégories populaires, sont légèrement moins connectés. Les plus de 65 ans représentent également 46% des non-utilisateurs du numérique. Les utilisateurs du numérique sont généralement plus jeunes et mieux lotis que les utilisateurs non numériques. Dans la population française, 25% des utilisateurs non numériques% sont définis comme de petits utilisateurs, avec 10 utilisations numériques ou moins. Les utilisateurs moyens, avec 11 à 26 usages numériques, représentent la plus forte proportion de Français avec 43,5%. Enfin, 7,5% des utilisateurs ont plus de 27 utilisations numériques. A voir également: quel smartphone pour senior choisir? Les Français, bien que digitaux, n'accordent pas une attention particulière au numérique Malgré les résultats dans les pays les plus élevés comparés, les Français semblent encore plus éloignés vis-à-vis du numérique que les autres peuples. Ainsi, seuls 47% des Français se disent attirés par des produits d'innovation technologique. Ce chiffre est nettement inférieur à celui des autres pays étudiés. Au Royaume-Uni, 79% des personnes interrogées ont déclaré être attirées par ces produits. En Espagne, cette proportion atteint 59%, contre 55% en Allemagne. Pour soutenir cette idée, seuls 12% des utilisateurs du numérique se disent passionnés par le numérique en France. En Chine, ce chiffre s'élève à 38%, contre 24% aux Etats-Unis ainsi qu'au Royaume-Uni. En France, les aspects pratiques, le gain de temps, mais aussi la facilité d'utilisation justifient la majorité des usages numériques. Enfin, 77% des utilisateurs numériques expriment le désir de se déconnecter. Cela montre le paradoxe des smartphones, ayant de plus en plus de fonctionnalités, mais qui deviennent alors envahissantes. Quelles sont les utilisations du numérique en France et dans le monde? En plus de recueillir des données générales sur l'utilisation du numérique dans ces 7 pays, l'observatoire se concentre sur les utilisations que les utilisateurs en font réellement. Ils sont classés en 6 catégories, allant du «déplacement» au «partage et partage», en passant par «le travail, la formation et l'éducation». Cela a permis d'obtenir beaucoup d'informations. Globalement, l'étude montre que l'utilisation du numérique reste largement influencée par les pratiques liées à la mobilité, au divertissement et à la consommation. Quelles sont les six catégories d'utilisation retenues par l'étude? Bouger. Pour consommer et payer. Pour divertir, se cultiver et s'informer. Pour échanger et partager. Santé et bien-être. Travailler, former et éduquer. les pratiques de voyage, de divertissement et de consommation L'étude apprend notamment que pour les usages liés au voyage, 60% des répondants utilisent le numérique pour géolocaliser leur voyage. C'est l'usage jugé le plus utile par les enquêtés, et logiquement celui pour lequel ils sont les plus enthousiastes. 44% l'utilisent pour obtenir leur billet de train, d'avion ou de bus sur leur mobile. Le pays qui montre le plus grand enthousiasme pour ces pratiques et les trouve les plus utiles est l'Espagne. Puis vient la France, puis les Etats-Unis. Pour bouger, il reste très pratique d'utiliser le GPS intégré de son smartphone. En ce qui concerne les usages à consommer et à payer, beaucoup sont en tête. L'utilisation de sites de vente entre particuliers, en particulier, concerne déjà 73% des répondants. 74% de ces mêmes personnes déclarent également utiliser Internet pour consulter les avis des consommateurs sur Internet avant de faire leur achat. Enfin, 52% utilisent une application ou un site de réduction / coupons. Une fois de plus, les Espagnols sont beaucoup plus enthousiastes à propos de ces utilisations. Ils les trouvent encore plus utiles que l'Allemagne, les Etats-Unis ou la France. Pour le divertissement, la pratique la plus répandue et considérée comme la plus utile et la plus passionnante est la diffusion d'émissions télévisées dans Replay. 73% des personnes interrogées le font déjà. En deuxième position est le classement ou la consultation des avis sur les spectacles ou les sorties. C'est encore l'Espagne qui vient en tête de cette catégorie, tant pour l'utilité jugée, l'enthousiasme et la proportion d'Espagnols ayant ces usages numériques. Les usages numériques liés à d'autres activités comme la communication ou Cette étude présente un point intéressant: si les usages liés à la communication et aux échanges semblent bien développés, ils suscitent peu d'enthousiasme. C'est parce qu'ils sont déjà très bien établis dans les habitudes des utilisateurs numériques. Par exemple, 62% des répondants disent utiliser des groupes de discussion par messagerie instantanée. 57% des répondants ont déjà signé une pétition en ligne. Dans l'ensemble, la tendance est à l'abandon des réseaux sociaux pour les services de messagerie instantanée. Une fois de plus, l'Espagne est en tête avec 39% des répondants ayant des usages dans ce domaine. En France, cette proportion est de 35%. L'Espagne, en revanche, est beaucoup plus enthousiaste que les autres pays. Ses habitants trouvent ces services plus utiles. Les usages numériques restent bien inscrits dans les manières en ce qui concerne le partage et la communication. Concernant la santé, l'utilisation la plus excitante et jugée la plus utile est la surveillance d'un parent relativement fragile grâce à un dispositif médical. Cependant, seulement 7% des répondants le font déjà. L'usage le plus courant est la consultation des sites de santé pour effectuer un autodiagnostic, ils sont 33% à recourir à cette pratique. En termes de classement par pays, les États-Unis sont les plus susceptibles de montrer ce type de pratique, puisqu'il concerne 26% des Américains, contre 13% des Français. Ils ne semblent pas convaincus de l'utilité de ces pratiques et manifestent donc peu d'enthousiasme. Enfin, sur le plan professionnel, la pratique la plus répandue est la consultation des courriels en dehors du lieu de travail. 49% des répondants le font en effet. La deuxième utilisation est l'utilisation d'une tablette dans le cadre scolaire, pour les enfants, avec 27% des utilisateurs. Une fois de plus, l'Espagne est le pays où ces usages sont les plus développés. Les Espagnols sont aussi les habitants les plus enthousiastes, et trouvent ces pratiques très utiles. A voir aussi: quels sont les forfaits mobiles actuellement en promotion, pour profiter de tous ces usages du numérique? Quelles sont les peurs, et les avantages des utilisateurs ont également partagé leurs craintes sur l'utilisation du numérique, mais aussi ce qu'ils considèrent comme des avantages. Cela fait gagner du temps dans la première position de bénéfices, avec 55% des votes. Ensuite, la facilitation de la vie quotidienne concentre 38% des votes. En troisième lieu vient la simplicité des usages numériques, avec 31%. Les craintes existent aussi. En premier lieu vient la protection des données personnelles (55%), suivie de la peur de la dépendance et de la désocialisation (38%), puis de la fiabilité et de la vérification de l'information (31%). avant quelques faits inhabituels sur les pratiques des utilisateurs. 69% des Français ont déjà utilisé un moteur de recherche pour vérifier les informations disponibles sur le Net à leur sujet. Cette proportion est de 89% aux Etats-Unis et de 81% en Allemagne.26% des Français ont déjà envoyé un texte qui parle d'une personne à la même personne.22% des personnes interrogées reconnaissent avoir trébuché ou heurté quelqu'un ou quelque chose la rue en consultant leur smartphone. Voici les avantages et les inconvénients des usages numériques. Cette nouvelle étude est donc généreuse en statistiques. Elle apprend beaucoup sur le rapport des Français aux usages numériques. Certaines pratiques sont déjà très bien inscrites, tandis que d'autres sont encore embryonnaires. Il sera intéressant d'observer l'évolution dans le temps de cette étude, puisque les usages numériques ont tendance à se multiplier et à généraliser. A voir aussi: comment protéger son smartphone Android contre le piratage?

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.