50 organisations se mobilisent pour lutter contre la propagation

0
30

Hier, le 20 mars, 50 organisations de santé ont lancé un appel au dépistage et à la vaccination universels contre le papillomavirus. Le VPH est la cause, chaque année, en France, de plus de 6 300 cancers, dont celui du col utérin. Maladies qui affectent les hommes et les femmes.

En février dernier, une étude publiée dans L'oncologie Lancet, a révélé que le généralisation de la vaccination et dépistageLe papillomavirus permettrait d'éradiquer le cancer du col de l'utérus dans la plupart des pays d'ici la fin du siècle.

AustralieUn an auparavant, il avait déjà ouvert la voie en montrant que, grâce à une campagne de vaccination financée par des fonds publics, le pays espérait se débarrasser de la maladie. d'ici 2018.

Sur la base de ces données, 50 organisations viennent de lancer un appel pourune prise de conscience collective et une mise en œuvre deactions concrètes et universel lutter contre la propagation du VPH. Un virus responsable de5 à 10%de la totalité du les cancers dans le monde et affecte les filles et les garçons.

Qu'est-ce que le "Call 50" appelle?

Académies, collèges, sociétés médicales et syndicats … Au total, 50 organisations (liste complète) dans le domaine de la santé se sont réunies dans collectif lancer, le 20 mars, un appel conjoint appelant les autorités publiques à vaccination universelle gratuite ou remboursée, sans distinction de sexe ou de risque ".

Cette action serait protéger les filles et les garçons, de réduire les inégalités et de participer avec d'autres pays à élimination du cancers induits par les papillomavirus. Ces virus courants et résistants sont transmis principalementpar contact sexuel.

Une décision qui permettrait de suivre Recommandations de l'OMS qui nous a rappelé en janvier dernier que lele virus du papillome humain (VPH) est " infection virale la le plus commun du système reproducteur ".

L’Organisation mondiale de la santé insiste pour qu’elle recommander des vaccins contre le VPH dont " l'utilisation a été approuvée dans de nombreux pays Et insiste sur la nécessité de dépistageprécoce pour un soutien possible aussi vite que possible.

" Couverture vaccinale insuffisante " En France

Actuellement, en France, la vaccination est déjà en cours recommandé et remboursé pour le Filles âgés de 11 à 14 ans (possibilité d’attraper jusqu’à 19 ans), pour Hommes avoir ou avoir eu le sexe avec les hommes (jusqu'à 26 ans) et pour patients immunodéprimés.

Une implémentation réputée peu satisfaisant par "L'appel des 50":" Cette politique de prévention peine à atteindre ses objectifs: couverture vaccinale chez les jeunes filles à peu près 20%,loin du but fixé par le Plan cancer (60%) ".

Lire aussi

Cancer de la peau: symptômes, traitement, définition, causes, comment le détecter?

Jeunes filles insuffisamment vacciné, garçons qui ne le fait pas pas profiter de " immunité de groupe "(Via la vaccination des filles, ed), un manque de dépistage … Autant de failles dans le système actuel qui justifient l'urgence de l'appel du collectif. Un retard d'autant plus regrettable que nous avons aujourd'hui un vaccin efficace.

Optimiste Quant à la réaction des pouvoirs publics, François Vié Le Sage de l'association française de pédiatrie ambulatoire et signataire de "L'Appel des 50" a déclaré ce matin sur RTL: " Nous allons protéger contre 90% des cancers du col utérin et presque 80% des autres cancers. C’est incroyable d’avoir un résultat similaire ". Oui, ce serait extraordinaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.