nouvelles (1)

Newsletter

36 élèves de l’Institution Notre Dame, à Chartres, vont se glisser dans la peau d’apprentis chercheurs

S’ intéresser aux maths, en dehors des salles de classe. L’Institution Notre-Dame organise, pour la première fois, l’atelier “Maths en Jeans”, acronyme de “Méthode d’apprentissage des théories mathématiques en jumelant des établissements pour une approche nouvelle du savoir”. En clair, l’association fait le lien entre la recherche en mathématiques et les compétences des élèves.

À l’IND, 36 élèves, de la troisième à la terminale, participent à cette première. Le but : tenter de résoudre, par groupe, l’un des cinq sujets proposés par Romain Abraham, enseignant-chercheur en mathématiques à l’université d’Orléans.

« Ce sont des problèmes étudiés à la fac », détaille le spécialiste.

« On ne demande pas aux élèves de trouver la solution. C’est d’ailleurs ce qui est bien en recherche. Quand on pense trouver une réponse, il y a trois autres problèmes qui se posent. »

Romain Abraham (Enseignant-chercheur en mathématiques à l’université d’Orléans.)

« Arrêter de subir les maths »

Parmi les sujets s’est glissé un problème encore ouvert, qui n’a jamais été résolu. « C’est excitant », lancent Ines, Aurélia et Séna, élèves en terminale. « C’est surtout ça qui nous booste. Ça serait dingue de réussir à trouver des réponses aux problèmes. »

Un collégien de l’Institut Notre-Dame de Chartres remporte un prix académique

À la clé ? « Rien. C’est la beauté de ce projet. Les trente-six élèves inscrits sont vraiment intéressés par les maths ou par le défi », explique Frédéric Maillard, directeur adjoint de l’IND. Pas de note, pas de classement, mais une appréciation sur le bulletin, « qui pourra ouvrir certaines portes sur Parcoursup et, peut-être, créer des vocations. Il faut arrêter de subir les maths qui ont une mauvaise image, considérées comme inaccessibles. »

Un congrès est organisé en mars, à Orléans, pour tout le Grand Ouest. Près de 300 apprentis chercheurs y présenteront leurs avancées. « Même les résultats partiels sont des résultats », explique Sébastien Besse, enseignant de mathématiques, référent du projet à l’IND.

Des élèves de l’Institution Notre-Dame, à Chartres, obtiennent leur bac américain

Concernant le jumelage avec un autre établissement, ce n’est pas encore acté.

« Dans l’idéal, on aimerait échanger avec un lycée à l’étranger, poursuit le directeur adjoint. Mais pourquoi pas avec le lycée Jehan-de-Beauce qui participe aussi à l’atelier depuis trois ans. »

Jade Sauvée

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT