30% des petites entreprises et des PME craignent de disparaître si le mouvement continue

La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) a ​​alarmé vendredi les conséquences des manifestations et des blocages de "gilets jaunes" sur l'économie des TPE et des PME. Si la paralysie du pays se maintenait, l'impact serait désastreux et irréversible sur l'économie ", a déclaré le CPME dans un communiqué, 62% des PME et PME affectées, selon une étude menée par la Confédération du 4 au 7 décembre avec 1710 dirigeants d'entreprise, 30% des dirigeants interrogés craignent "pour la survie de leur activité si le mouvement se poursuivait". 62% des PME et très petites entreprises (toutes zones géographiques et tous secteurs confondus) sont concernés par le mouvement "jaune" plus précisément, plus de la moitié des petites entreprises et des PME touchées par leur chiffre d’affaires ont enregistré une perte de plus de 10% de leur chiffre d’affaires en novembre, et pour neuf entreprises sur dix concernées , ces pertes ne seront pas compensées dans les semaines à venir, tandis que les TPE et les PME ont également constaté un impact du mouvement sur les retards de livraison (33%) ou sur les reports d’investissements (13%). En outre, 43% des leaders interrogés disent qu'ils sont "part d vis-à-vis du mouvement ", 33% sont hostiles alors que 20% sont favorables. Les achats en ligne sont en hausse La situation inquiète Muriel Pénicaud. Le ministre du Travail a appelé vendredi les consommateurs à se concentrer sur leurs "petites entreprises" de Noël plutôt que sur les géants de la distribution en ligne. "Je ne sais pas si tout le monde comprend l'impact économique de ce qui se passe", a commenté Mme Pénicaud sur CNews. "Aujourd'hui, ce qui m'inquiète, c'est la situation de la petite entreprise". Les Français, "parce qu'ils ont peur, ils ne vont pas dans les petites entreprises", et font "massivement" leurs achats sur des plateformes comme Amazon, a déploré le ministre. "Nous avons tous la responsabilité de continuer à nous tourner vers les petites entreprises, particulièrement en ce moment, qui sont très touchées par ces mouvements, car sinon nous allons perdre des emplois" dans ce secteur, a-t-elle ajouté. Selon un sondage Perifem / Opinionway publié mercredi, 43% des consommateurs déclarent se concentrer sur les achats en ligne plutôt que dans les magasins physiques, en raison de la crise des "gilets jaunes".

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.