250 000 enfants libyens à risque de maladies curables

0
18

ANKARA

Plus de 250 000 enfants libyens de moins d’un an sont menacés par des maladies évitables par la vaccination La Libye fait face à des pénuries critiques de fournitures de vaccins, ont déclaré mardi deux agences des Nations Unies.

Le Fonds international d’urgence des Nations Unies pour les enfants (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont déclaré que la situation s’était aggravée avec les attaques des milices du seigneur de guerre Khalifa Haftar, la nouvelle pandémie de coronavirus, les services de santé perturbés, les coupures de courant régulières, les pénuries d’approvisionnement en eau salubre et la fermeture des écoles et des espaces adaptés aux enfants.

«Au cours des deux derniers mois, l’accès aux services de vaccination de routine a été perturbé en raison de la fermeture du COVID-19, ce qui augmente le risque de résurgence des épidémies de rougeole et de polio.

Il existe une pénurie aiguë de vaccin hexavalent, qui protège contre six maladies (diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, Haemophilus influenzae type b et hépatite virale B). De même, le vaccin antipoliomyélitique oral, qui est administré à la naissance et à l’âge de neuf mois, fait cruellement défaut », ont-ils déclaré dans un communiqué conjoint.

Les enfants des zones difficiles d’accès et touchées par le conflit sont particulièrement à risque car ils ont peut-être déjà oublié les doses de vaccination.

“L’OMS et l’UNICEF s’inquiètent également du fait que de nombreux enfants migrants, réfugiés ou déplacés à l’intérieur de leur propre pays n’aient pas reçu leurs doses de vaccination de base dans leur pays d’origine ou aient manqué les doses requises en Libye”, a-t-il ajouté.

Le gouvernement libyen est attaqué par les forces de Haftar depuis avril 2019, avec plus de 1000 morts dans les violences. Il a lancé l’opération Peace Storm le 26 mars pour contrer les attaques contre Tripoli.

Après l’éviction du défunt dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011, le gouvernement libyen a été fondé en 2015 dans le cadre d’un accord politique dirigé par l’ONU.

Depuis sa première apparition en Chine en décembre dernier, le nouveau coronavirus à l’origine de la maladie COVID-19 s’est propagé dans au moins 188 pays et régions. Les États-Unis, la Russie, le Brésil et plusieurs pays européens sont actuellement les plus durement touchés au monde.

La pandémie a tué plus de 321 000 personnes dans le monde, avec plus de 4,86 ​​millions de cas confirmés, tandis que les récupérations ont dépassé 1,8 million, selon les chiffres compilés par l’Université Johns Hopkins aux États-Unis.

Copyright 2020 Anadolu Agency. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.