106-105, méritée parce que la meilleure équipe a gagné

Cette nuit-là, Brooklyn a accueilli les dirigeants de la NBA au Barclays Center pour un choc qui a été annoncé déséquilibré. Et pourtant, contre toute attente, ce sont les Nets qui gagnent après un temps supplémentaire dans ce remake de David contre Goliath.
"Nous allons dur", peut-être le slogan des filets de Brooklyn n'a-t-il jamais été aussi bon qu'il l'était la nuit dernière. Qui aurait pensé que la deuxième équipe à New York, onzième au classement, et qui, de plus, n’était pas une guerre éclair à la maison (trois victoires en treize matchs avant cette nuit) pourrait décevoir le pronostic à ce stade? Les Raptors auraient-ils méprisé cette vaillante équipe de Nets ou s’agissait-il d’une véritable performance d’équipe pour les hommes de Kenny Atkinson? Peut-être un peu des deux, mais nous ne voulons pas enlever le crédit à cette équipe qui a réussi à battre un adversaire qui avait remporté neuf de ses dix derniers matchs, excusez le peu.
La recette de ce succès repose sur plusieurs éléments: une agression nettement plus grande, caractérisée par vingt rebonds de plus que ses adversaires la nuit, mais aussi une équipe de six joueurs à deux chiffres, symbole d'une responsabilité partagée pour marquer et enfin … froid du sang. Brooklyn a prouvé ce soir qu’elle était capable de gérer ses meilleurs moments à plusieurs reprises: c’est une chose de mener contre Toronto mais il reste à tenir et c’est peut-être le plus grand exploit de la soirée des Nets. . Fête au boulet de canon, ils avaient vu les Dinos refaire, petit à petit, pièce par pièce pour arriver à égalité. Et honnêtement, à ce moment-là, nous avions tous déclaré que le match tournerait à l’avantage des Eskimos. Trop fort, trop dominant depuis le début de la saison et avec un joueur parmi les futurs potentiels MVP, cela semblait évident. Quelle erreur … La seconde mi-temps fut à couper le souffle, chacun à son tour, jusqu'à ce que le dernier coup court de VanVleet qui laisse la victoire à Brooklyn: le Barclays Center explose.
Côté canadien, ce revers est un peu gênant pour une équipe qui venait de battre des équipes comme Golden State, Philadelphia ou Memphis, adversaires d'un autre niveau que ce soir. Si Kawhi Leonard tient le choc, on ne peut en dire autant de Kyle Lowry, qui n’était utilisé que pour jouer aux machines à balles. Face à un joueur comme Russell, dont les faiblesses défensives sont connues, c’est même inimaginable.
L'autre explication possible serait que les esprits étaient déjà sous le choc en deux jours contre les Bucks. En tout cas, une réaction sera attendue pour les joueurs de Nick Nurse, qui semblaient non résolus ce soir. Pour Brooklyn, cette victoire de référence fait beaucoup de bien après la défaite navrante défaite contre le Thunder. Ils vont enchaîner ce soir avec le derby de New York, donc avant la passe de deux?

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.